Élégance, exotisme, légèreté 

Comme un parfum qui enveloppe le corps, le paréo polynésien cultive et sublime la beauté des corps, en toute simplicité. Il est tout à la fois: une robe, un pantalon, une jupe, un pagne, et bien plus encore. Il se plie au désir de la muse qui le porte. 

 

Bien plus qu'un vêtement, il est aussi une tente murale, un voile d’ombrage, un couvre-lit, une natte pour la plage, un tissu pour danser, un accessoire pour décorer la maison… 

 

Dépourvu de toute superficialité, il est le lien harmonieux entre la nature et le corps, il habille la muse et danse avec désinvolture sur les lignes du corps. 

 

Les polynésiennes peintes par Gauguin sont habillées d’un paréo et semblent naturellement belles, gracieuses, apaisées. Ce simple morceau d'étoffe aux couleurs vives et aux motifs exotiques suffit à habiller leur ligne et donner du sens à leurs formes harmonieuses. Le paréo incarne à lui seul la simplicité, la légèreté, le calme, et le mystère.  

 

Le paréo se porte sous la forme que vous choisirez. Il habille, glisse sur le corps, couvre un grain de beauté, accessorise, souligne un mouvement de hanche, sublime les formes, se collectionne, se range dans une garde robe, se pose sur la plage. Son véritable sens est celui que vous lui donnerez. 

 

Léger et aérien, il se plie, se roule, se secoue, se mouille, sèche aussi vite, se range très facilement. 

 

Longtemps considéré comme le symbole des insulaires, il est aujourd’hui adopté par les cultures du monde entier. 

 

En Polynésie, il est aussi bien porté par les hommes que par les femmes.